Parrainez le village

Parrainez un village

qu’est-ce que cela signifie ?

Le cœur du projet associatif de SOS Villages d’Enfants repose sur son engagement à accompagner les frères et sœurs sur le long terme .

 

En devenant marraine ou parrain, votre contribution mensuelle vous lie à l’association et à ses enfants sur la durée.

Par votre engagement, vous contribuez à assurer la sécurité financière indispensable à une action de développement sur le long terme, notamment l’amélioration et le bon fonctionnement du village, la prise en charge complète des enfants accueillis et le fonctionnement des structures annexes dont bénéficient les familles des environs : jardin d’enfant, école, cantine, dispensaire…

 

Plusieurs fois par an, vous recevez des nouvelles de la vie des enfants du village, de leur évolution.

Le parrainage est un don régulier en faveur du Village d’Enfants SOS Polynésie, sur la base d’un engagement minimum de 1 000 xpf par mois pendant 12 mois*.

 

Faites un don !

XPF
Informations personnelles

Pour faire un don hors-ligne, nous vous demandons de bien vouloir suivre les instructions suivantes:

  1. Faire un chèque à l’ordre de « Village d’enfants S.O.S »
  2. N’oubliez pas de préciser l’ordre du chèque : « Village d’enfants S.O.S »
  3. Veuillez envoyer votre chèque à l’adresse suivante :
    BP 130 PAPEETE – TEL. 40 41.51.23 – CCP NO 704 00 08 PAPEETE TAHITI

Ou faire un virement bancaire :

Village d’enfants S.O.S
RIB 17469 00001 70133400075 45
IBAN FR76 1746 9000 0170 1334 0007 545
BIC SOCBPFTXXXX
Agence siège Socredo 115 rue Dumont d’Urville 98 713 Papeete
BP 130 PAPEETE – TEL. 40 41.51.23 – CCP NO 704 00 08 PAPEETE TAHITI

Toutes les contributions seront prises en compte avec plaisir.

Total du don : 2 000 XPF

* Si vous êtes imposable en France métropolitaine, vous bénéficiez d’une déduction d’impôts de 75 % du montant de vos dons à SOS Villages d’Enfants, jusqu’à hauteur de 62 000 XPF (521 euros) pour l’année 2011. Par exemple, un don mensuel de 1000 XPF vous coûte en réalité 500 XPF. Au-delà de ce plafond, la réduction est de 66 % dans la limite de 20 % du revenu net imposable, l’excédent pouvant être reporté sur un total de 5 ans maximum.